LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 84€ - FRANCE
0

Votre panier est vide

NOTRE HISTOIRE


C’est dans les contreforts de « Alquería de Benifloret » et au cœur des cultures qui entourent le chef-lieu de Cocentaina, que l’on découvre la terrasse dite « Nou Oliveres », en raison de ses neuf oliviers millénaires, symbole et étendard de la propriété monumentale dont ils font partie.

L’emplacement de cette parcelle agricole se trouve en hauteur sur le lieu-dit dénommé « La Corona » (la Couronne). L’origine de ce nom remonte au XIXème siècle, lorsqu’on désignait le patrimoine d’un prêtre tonsuré avec le surnom de « coroneta » (petite couronne), en référence à la tonsure des religieux. Ce surnom a finalement donné son nom au lieu-dit, comme pour le reste des lieux avoisinants, dont les toponymes sont assez suggestifs, comme par exemple Gormaig, Beniassent, ou les vallées de Seta, Travadell ou Perputxent.

À la fin du XIXème siècle, les terres qui entourent la terrasse « Nou Oliveres » passèrent aux mains d'un agriculteur appartenant à une famille de Cocentaina et consacrée à l'agriculture depuis toujours : la famille Carbonell.

Cette famille est alors devenue propriétaire de la terrasse et des terres adjacentes et cela, jusqu'à aujourd'hui, sans interruption depuis quatre générations d'agriculteurs. Dans les exploitations familiales des différentes branches de la famille, l’ancienne terrasse a conservé le nom de « Nou Oliveres », tel qu’un symbole commun du prestige et de la tradition. Nichée sur les hauteurs et regardant le paysage régional avec défi, cette parcelle a assisté à l’évolution du temps tel un témoin privilégié.

L’origine des oliviers de « Nou Oliveres » s'enfonce dans l'histoire de l'Ibérie, de l'Hispanie, du Royaume de Valence et du Pays valencien. Les Ibères, les Romains, les Wisigoths, les Arabes et les Chrétiens ont tous traversé ces terres, où la mémoire des temps et les techniques de labourage les plus anciennes se fondent. Spectateurs de la conquête du roi Jacques Ier d'Aragon, les neuf oliviers millénaires de la terrasse « Nou Oliveres » sont restés inébranlables au fil des siècles, protagonistes de l'avancée d’une agriculture qui a modelé et amélioré le caractère de ses fruits.

Les profondes racines des troncs, usées par la pluie et la sécheresse, ont conservé comme une relique le crépitement des années sous leur écorce. De toutes les parcelles voisines, les vieux oliviers appartenant à notre terrain sont les seuls arbres ayant résisté si longtemps aux aléas du destin.

Les terres agricoles des propriétés familiales « El Maset » et « La Xaquera » et localisées dans le lieu-dit appelé « Alquería de Benifloret » de Cocentaina ont reçu tout le savoir-faire acquis par la famille Agulló-Carbonell : travail manuel hérité de la tradition agricole familiale et application de nouvelles technologies acquises par les plus jeunes générations de la famille.


C'est pourquoi les racines ancestrales des terrasses « Nou Oliveres » sont encore capables de distiller l’huile la plus authentique de nos pauses déjeuner, celle qui porte la saveur de mille ans d'histoire et le goût précis des standards de production actuels les plus exigeants.

Les oliviers millénaires de 9 Oliveres sont le témoignage et la réserve. Ces arbres monumentaux, qui ont été plantés selon le chiffre symbolique de neuf, restent l'emblème des terres héritées par Agulló-Carbonell. Le regard perdu dans le vide, vers un paysage dominé par la culture de l’olivier, « Nou Oliveres » émerge dans le temps, tel un trésor de nuances et porteur d’une histoire digne d'être connue et savourée.